Le Vallon

A découvrir en chemin : Les voies de communication

1Différentes voies

 Plombières-lès-Dijon fut un lieu de passage privilégié. Routes, voies ferrées et canal traversent la bourgade. L'arrivée de l'autoroute a bouleversé le trafic routier. Aujourd'hui, la gare de la ligne dÉpinac a été réhabilitée et sa marquise a disparu. La maison du garde barrière est toujours là. Mais du côté de la grande ligne de Paris, la gare a été détruite. Pour sa part, le port du canal n'est plus actif que pour le tourisme. Au bord du canal, on trouve pourtant une borne posée en 1835 donnant la distance parcourue depuis Laroche. Ces bornes implantées tous les cinq kilomètres servaient au calcul des droits de navigation.

Avant la construction du canal, l'Ouche fut également utilisée pour le flottage du bois et deux ports de récupération des billes furent implantés à Dijon et à Plombières.

 

Inspiré du livre "Curieux de Côte-d'Or" de André Beuchot.
Gare de Plombières-lès_Dijon
Le viaduc du Neuvon

2Anecdote

Durant le mois décembre 1791, trois manœuvres qui travaillaient au creusement du canal de Bourgogne découvrirent deux cercueils en pierre placés l'un sur l'autre. Sans rien ne dire à personne, ils explorèrent les tombes et les vidèrent promptement de leur contenu. Mais les bavardages aidant, le secret de cette trouvaille fit long feu. Les autorités informées exigèrent quelques explications et les ouvriers furent obligés de rendre le fruit de leurs larcins. Un vrai trésor avec un sabre dont la poignée était en or, une boucle de ceinturon ornée de pierreries et un petit coffre formé d'une lame d'or fermé par une sorte de cadenas, toujours en or. Ce coffre contenait trois lingots d'or et une bague également en or ornée d'une pierre précieuse. L'ensemble de ces découvertes fut rattaché à l'époque mérovingienne.

Environs de Dijon

A découvrir également en chemin sur ce sentier